Rechercher
  • Plüm-Plüm

L'objet laid

Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau!

Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos!


Oublié tristement sur un coin d'étagère,

L'échoué avorton, privé de lumière,

Dort le cœur lourd depuis des millénaires ;

L'objet laid s’asphyxie de poussière.

A quoi qu'il sert ?

Mais quelle figure ?

Quel est cet air ?

Et cette allure ?

Elle rêve, la chose, de la chaleur d'une main,

De la caresse douce d'un tissu de satin,

Elle rêve de se casser mais pas sur un sol,

Elle voit ça plutôt comme prendre un envol.

A quoi qu'il sert ?

Mais quelle allure ?

Quel est cet air ?

Et cette figure ? Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau!

Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos!

Déplaisant, mal-bâti, l'est si moche,

Que personne n'y prend garde de ses proches.

A quoi qu'il sert,

Le pauvre diable ?

Sûrement à rien,

C'est indéniable.

Et il rêve, le truc muche, d'un regard ;

Sur ses formes, des yeux doux et hagards ;

C'est si triste, déchirant de le voir,

Qu'à ce point on le laisse dans le noir.


Mais qu'est-ce qu'il sert ?

Pourquoi qu'il dure ?

Et en pareille ère,

Quelle est cette bure ?


Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau!

Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos!

Déplaisant, mal-bâti, disent ses proches,

Que personne n'y prend garde, l'est si moche.

40 vues

Posts récents

Voir tout

Beauté et laideur

Beauté et laideur Vont en âmes sœurs, Amants fidèles, Époux immortels. Beauté est féconde Et laideur amoureux, Mains sur les yeux Et oreille contre cœur, Ils sont maîtres du monde Et parents de têtes

D'Atomes né

chanson pour les enfants, atelier théâtre/chorale ligne 14, 2019 Accrocher un point sur la ligne d'horizon, Tenir le regard jusqu'au bout des saisons, Prendre plein l’œil un peu de terre un peu de mer

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now