top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPlüm-Plüm

Beauté glacée

(Texte tiré de l'album La ville et le vent)


Sirène, douce sirène,

Emmène moi au loin,

Mon navire a sombré,

Je ne respire plus bien.


Tant d'année écoulées,

Sur cette mer agitée;

Combien d'assauts affrontés,

Et combien de sel avalé...


Sirène, ô belle sirène,

Retire moi des eaux glacées,

Terre veux retoucher,

Vas tu m'y aider?

Ô, beauté


Tant d'année écoulées,

Sur cette mer agitée;

Combien d'assauts affrontés,

Et combien de sel avalé...


Sirène, beauté glacée,

Tu t'es retirée si loin;

Que mon rêve s'est brisé,

Je ne respire plus bien...

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Il est parti, Willy est parti! Sur la pointe des pieds, Dans son corps estropié, Sans réveiller personne, Sans alarme qui résonne. Il est parti,Willy s'est enfui ! Rejoindre cet ailleurs Qui lui fais

Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau! Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos! Oublié tristement sur un coin d'étagère, L'échoué avorton, privé de lumière, Dort le cœur lourd depuis des millénaires ;

Beauté et laideur Vont en âmes sœurs, Amants fidèles, Époux immortels. Beauté est féconde Et laideur amoureux, Mains sur les yeux Et oreille contre cœur, Ils sont maîtres du monde Et parents de têtes

bottom of page