Rechercher
  • Plüm-Plüm

L'amante encombrante ...pour Marc

Tu es la bouteille de ma vie

Amante encombrante

Ma bonbonne,

Ma bobonne,

Je te traîne somnolente,

De l'aube à la nuit.

Mais je suis infidèle, ma belle, toujours un peu

Et je pars me brûler les ailes à d'autres feux

D'autres vapeurs, plus érotiques et goûteuses

Qui me coûtent d’être aujourd'hui un si jeune vieux

Et je te reviens toujours,

Au petit matin, tremblant

Ma bonbonne, vil amant,

Bien honteux de mes amours,

Pour notre promenade du jour,

A bout de souffle, presque asphyxié,

Engourdi, suffoquant, oppressé,

Je remet à sa place le filament

Par lequel nous sommes reliés

Je reviens, le pas lourd,

Aux matins monotones.

Nous devrons, ma bonbonne,

Nous entendre toujours.

10 vues

Posts récents

Voir tout

L'objet laid

Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau! Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos! Oublié tristement sur un coin d'étagère, L'échoué avorton, privé de lumière, Dort le cœur lourd depuis des millénaires ;

Beauté et laideur

Beauté et laideur Vont en âmes sœurs, Amants fidèles, Époux immortels. Beauté est féconde Et laideur amoureux, Mains sur les yeux Et oreille contre cœur, Ils sont maîtres du monde Et parents de têtes

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now