Rechercher
  • Plüm-Plüm

Mon train

Je suis sortie de ma mère

Pour entrer dans un train

Un train long long long,

Un train très long

Qui ne s'arrête jamais

De sorte qu'il est impossible d'en voir le bout.

Dans le train, je ne savais pas quoi faire.

Je me suis assise,

Je me suis mise debout aussi,

Et comme le temps passait,

Je me suis couchée pour me reposer.

Où allons-nous ?

Ai-je demandé au contrôleur;

-C'est vous qui décidez!

Décidez, le train ne cessera pas d'avancer.

Je ne sais pas où aller.

Je ne sais pas où je vais,

Et le train avance à grandes enjambées.

J'ai pris un train,

Un train long long long,

Un train très long

Qui n'en fini plus;

De sorte qu'on se demande

Combien nous sommes dans le même train....

Il y a d'autres personnes à mes côtés.

Mais aussi devant.

Mais aussi derrière.

Il y en a au-dessus et en-dessous;

Il y en a partout,

Tellement que je pourrais dire qu'il y en a aussi dans ma tête,

Dans mon ventre, que j'en ai dans le cœur,

Que j'en ai plein les yeux, que j'en ai plein le dos, plein le nez et plein les bottes aussi.

J'en reconnais peut-être certains,

D'autres me sont clairement inconnus.

Peut être ! Je ne suis sûre de rien,

Ni des choses que j'ai vues,

Belles, soyeuses, grises, emmêlées, colorées,

Brillantes ou poreuse, laides ou ennuyeuses

Défiler aux grandes vitres du train. Dois-je m’asseoir ? Ai-je demandé au contrôleur.

-C'est vous qui décidez,

Choisir et renoncer, si choisir est renoncer....

Décidez, le train ne cessera pas d'avancer.

M’asseoir ?

Me lever ?

Avancer ?

Reculer ?

Me coucher.

Il y a du trop que je suis épuisée.

Le train passe un tunnel

Les paysages cessent leurs défilés

Des petites lumières synthétiques prennent le relais,

Et crachent leurs reflets blancs sur les grandes vitres

où s'étaient posées des hirondelles l'instant d'avant.

Mais le train reste dans sa foulée.

Puis-je descendre ?

Ai-je demandé au contrôleur

-Vous descendrez, vous descendrez.. !

Vous pourriez décider de l'heure,

Mais ce n'est pas conseillé...

Décidez, le train ne cessera pas d'avancer.

J'ai pris un train

Un train long long long,

Un train très long, il y a des années;

Des années courtes, des années longues, des années belles, d'autres soyeuses, des grises et autres emmêlées, celles colorées et brillantes, celles poreuses ou ennuyeuses...

Depuis, le contrôleur a changé.

14 vues

Posts récents

Voir tout

L'objet laid

Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau! Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos! Oublié tristement sur un coin d'étagère, L'échoué avorton, privé de lumière, Dort le cœur lourd depuis des millénaires ;

Beauté et laideur

Beauté et laideur Vont en âmes sœurs, Amants fidèles, Époux immortels. Beauté est féconde Et laideur amoureux, Mains sur les yeux Et oreille contre cœur, Ils sont maîtres du monde Et parents de têtes

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now