top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPlüm-Plüm

Sous les bottes, de la boue

Dernière mise à jour : 14 avr. 2020

L’œil voit flou,

Sous les bottes, de la boue.

Sous une cape en plastique

L’œil voit des formes qui s'agitent,

Volutes grises en échappées,

Deux corps se sont enlacés

L’œil voit flou.

Sous les bottes, de la boue.

Vapeurs rugueuses

Et douteuses fumées

Substances fumeuses

Prêtes à ingérer.

Dans les bottes humides

Se rassemblent et se guident

Les gouttes, l'eau perlée,

Des revers traversés.

L'inspire, est-ce pire ?

Crée l'ivresse qui les inspire.

Expires, inspires,

Sous la cape qui transpire.

L’œil voit flou,

L’œil devient fou.

De la flotte, des remous

Sous les bottes, de la boue.

L’œil ne voit plus beaucoup.

Le décor se fait rincer,

Le ciel paie sa tournée;

De gris en noirs opaques

La cape se change en sac,

Les deux corps deviennent flaque L’œil ne voit plus du tout

Et les bottes sont remplies de boue

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Il est parti, Willy est est parti

Il est parti, Willy est parti! Sur la pointe des pieds, Dans son corps estropié, Sans réveiller personne, Sans alarme qui résonne. Il est parti,Willy s'est enfui ! Rejoindre cet ailleurs Qui lui fais

L'objet laid

Il est laid, l'objet laid, l'est pas beau! Y'a qu'à voir, il n'a aucun propos! Oublié tristement sur un coin d'étagère, L'échoué avorton, privé de lumière, Dort le cœur lourd depuis des millénaires ;

Beauté et laideur

Beauté et laideur Vont en âmes sœurs, Amants fidèles, Époux immortels. Beauté est féconde Et laideur amoureux, Mains sur les yeux Et oreille contre cœur, Ils sont maîtres du monde Et parents de têtes

Comments


bottom of page